equipement pilote rallye

Les différents métiers du sport automobile

Dans l’esprit du public, l’image du sport automobile est fortement rattachée à celle du pilote. Mais la réalité est bien différente : dans l’ombre, c’est toute une équipe qui s’active afin de mettre tout en œuvre pour que la victoire soit au rendez-vous. Si vous êtes passionné par le sport automobile, voici un aperçu des différents métiers qui constituent ce sport vecteur de sensations uniques.

 

Le métier de team manager

C’est le chef d’équipe, celui qui coordonne tous les corps de métier. Le team manager connait parfaitement les réglementations des compétitions et les consignes de sécurité, et se doit de les faire respecter. Il participe également à la stratégie de la course puisqu’il connait le parcours sur le bout des doigts. Il anticipe, prévoit quand rentrer la voiture dans le stand pour la ravitailler, et fait en sorte que tout se passe le plus rapidement et le plus fluidement possible, car toutes les secondes comptent!

C’est ce qui peut faire une différence entre perdre ou gagner une course.
Le team manager est aussi en charge de la supervision des véhicules. Il est le garant de leur bon fonctionnement et doit connaître parfaitement ses voitures pour pouvoir proposer à l’équipe les ajustements nécessaires. Il travaille donc en étroite collaboration avec les mécaniciens et les ingénieurs.

Le métier de pilote

Que ce soit en rallye ou sur route, le pilote automobile est adepte des sensations fortes et de montée d’adrénaline ! Il doit maîtriser son véhicule par toutes les conditions et sur toutes les routes, et ce à grande vitesse, gérer son stress et avoir d’excellents réflexes. Il doit être aussi capable d’échanger ses ressentis avec son équipe, car la communication est primordiale pour pouvoir partager les informations, et de ce fait gagner une course.

Bien que tout soit fait pour assurer le maximum de sécurité, il ne faut pas oublier que le métier de pilote présente des risques importants, que ce soit une sortie de route ou un feu, aussi un équipement de sécurité est obligatoire : combinaison de rallye et casque de rallye  tels que ceux vendus par Grand Prix Racewear, le protègeront en cas d’accident.

Pilote automobile est certes un rêve partagé par bon nombre, mais que peu de personnes peuvent atteindre. Pourtant, il n’est pas hors de portée car il existe en effet des formations ou des stages permettant de se former à ce métier.

Le choix le plus classique est le Brevet Professionnel de la Jeunesse, mention sport automobile : c’est un brevet d’état équivalent au niveau Baccalauréat. Pour s’y inscrire, quelques pré-requis : avoir 18 ans, avoir décroché son permis B, et pouvoir également présenter son certificat de formation aux premiers secours. L’Auto Sport Academy du Mans offre en fin de parcours un DJPEs de perfectionnement sportif. Les comités du sport automobile organisent des journées de sélection de pilotes, ce qui peut être une opportunité intéressante pour pouvoir accéder à son rêve.

Le karting est une autre porte d’entrée dans le monde de la course, puisqu’il présente l’avantage de pouvoir être commencé avant l’âge fatidique de 18 ans ; même les enfants peuvent le pratiquer ! Il permet de se familiariser à la grande vitesse et de comprendre la meilleure façon technique d’appréhender un circuit. On pourra ensuite s’inscrire dans un stage de détection, et qui sait, devenir le nouveau Sébastien Loeb ! Le plus connu de ces stages est le Rallye Jeune.

Le métier d’ingénieur

Il travaille d’après les retours du pilote et des mécaniciens afin de perfectionner le véhicule, et conçoit également de nouveaux modèles. L’ingénieur automobile optimise la conception des voitures de course, supervise les tests d’essai, intègre de nouveaux matériaux, tout en gardant à l’esprit la sécurité du pilote.

Une vraie gageure est d’essayer de rendre les voitures moins polluantes tout en étant plus rapides, sûres et performantes. Il faut qu’il possède un esprit d’analyse en même temps qu’un grand sens pratique. Sa connaissance de l’aérodynamique appliquée aux pièces mécaniques pourra ainsi faire gagner quelques précieuses millisecondes en piste. De même, anticiper l’usure des pneus en fonction de la conduite du pilote ou du revêtement de la piste est primordial.

Pour exercer ce métier il faut avoir passé un Bac S et suivi des études d’ingénieurs en automobile, soit Bac + 5. Il existe plusieurs écoles : l’ESTACA (Ecole supérieure des techniques de l’Aéronautique et de la construction automobile), l’ISAT : Institut supérieur de l’automobile et des transports, l’ENSMA : école nationale supérieure de mécanique et de l’aérotechnique, ou encore l’université.

Le métier de mécanicien

Cet homme de l’ombre veille à ce que la course se déroule en toute sécurité. Il est responsable de l’entretien, de la fiabilité et de la sûreté du véhicule, et le pilote lui fait une totale confiance. Son métier consiste essentiellement à réaliser de la maintenance : il effectue les contrôles et réglages hydrauliques, pneumatiques, électriques et pneumatiques. Il y a peu de pannes dans le racing, mais il est toujours présent au moment de la course pour pouvoir intervenir très rapidement en cas de besoin. Son travail s’effectue pour la majeure partie en amont de la course, afin que le véhicule soit en parfait état de marche.

Il est en général spécialisé soit dans le rallye, soit dans le circuit, car ces deux catégories demandent des connaissances différentes. La première utilise des voitures usuelles qui ont été adaptées à la course, notamment au niveau du moteur ; le circuit quant à lui requiert des véhicules distinctifs destinés uniquement à la course.

Il n’y a pas vraiment de formation spécifique pour ce métier, mais certains lycées professionnels délivrent des diplômes suite à un stage en écurie. Ils ont des accords de partenariat avec certains constructeurs automobiles. Le Lycée polyvalent Le Mans Sud en France offre ainsi un programme de formation.

combinaison rallye

Le métier de consultant en recherche

L’ingénieur en recherche est en charge de la sécurité. Il va ainsi tester les équipements qui seront utilisés sur la piste, à l’aide de crash tests ou d’essais de vibration. En collaboration avec les équipes, il va déployer de nouveaux dispositifs de sécurité ou renforcer ceux existants. Il élabore une feuille de route en matière de sécurité ainsi que la mise en œuvre des spécifications techniques concernant les dispositifs de sécurité. Le consultant en recherche est en lien avec les équipes, et les fournisseurs afin de leur faire connaître les évolutions techniques et la manière dont celles-ci doivent être appliquées.

Il existe encore d’autres métiers en lien avec le sport automobile, tels que journaliste sportif, ou toutes les personnes en charge d’encadrer les épreuves. Cependant, si vous voulez être au cœur de l’action, alors les métiers que nous avons passé en revue sont fait pour vous !

Le meilleur moyen pour les découvrir est d’effectuer un stage pendant ses études et de se créer un réseau dans l’optique de décrocher un poste dans le futur. Si vous êtes travailleur et passionné, toutes les chances sont de votre côté !